Minuit moins cinq: un modèle entrepreneurial différent!

Minuit moins cinq, c’est une coopérative de travail.

 

Un OBNL? Pas vraiment.

 

Une société en nom collectif? Nop, toujours pas.

 

C’est une coopérative! Ça veut dire quoi?

 

Pourquoi avons-nous choisi ce modèle d’entreprise en particulier?

Parce qu’une coop, c’est une façon différente de s’organiser pour répondre à nos besoins. Dans le cas de Minuit moins cinq, notre besoin était le travail : nous avons créé une coopérative pour y répondre, soit une coopérative de travail. C’est simple, non?

 

Au Québec, les coops sont régies par la Loi sur les coopératives. Une coop se doit de fournir à ses membres ce pourquoi elle a été créé : du travail pour une coop de travail, du logement pour une coop d’habitation, de la solidarité pour une coop de solidarité. Pour Minuit moins cinq, ça veut dire que la coop doit fournir du travail à ses membres en priorité.

C’est quoi d’abord, la différence entre une coop de travail et une entreprise privée comme une société en nom collectif?

Grosso modo, c’est le système de valeurs attaché à chaque type d’entreprise qui les différencie. Une coop, c’est une histoire d’entraide, de solidarité, d’écoute, de démocratie : les membres se font confiance et agissent en toute honnêteté, avec transparence et sont responsables de la survie de leur travail.

 

Ça l’air beau hein? Ouais, c’est beau de même pour vrai!

En tant que membre d’une très petite coop de travail comme Minuit moins cinq, tu deviens ton propre boss. Ça, ça veut dire que tu dois prendre des décisions et être responsable de tes actes en fonction des tâches à accomplir, en fonction de tes collègues de travail. Ça te donne aussi plus de souplesse dans ton horaire, par exemple. Ce n'est pas une seule personne qui décide de tout, qui prendra la décision finale. Pas de véto pour personne! Nous travaillons toujours en collégialité, de façon collaborative. Un membre un vote, comme on dit!

 

Pour devenir membre d'une coop de travail, c'est assez simple: il faut y travailler, d'abord. Puis, si tu aimes ça, tu peux demander au CA de devenir membre. Le CA pourra approuver ta requête et si tout va comme sur des roulettes, tu seras accepté.e. Pour sceller ton membership, il faudra payer ta part de membre (un montant qui diffère d'une coop à l'autre, mais qui reste relativement raisonnable). Ce sera tout ce que tu devras débourser pour devenir en quelque sorte copropriétaire de l'entreprise!

 

Les coopératives existent aussi dans le but d’éliminer le profit capitaliste, en mettant en commun les moyens de production et en redistribuant la richesse. Si l’entreprise dégage des profits à la fin de son année financière, ce sera l’instance suprême de la coopérative qui décidera quoi faire avec tous ses dollars : l’assemblée générale (AGA)! Les membres pourront alors décider si les profits sont versés sous forme de ristournes (donc versés aux membres en parts égales) ou réinvestit dans la coop, en tout ou en partie.

 

Pis, quand la coopérative est dissoute, les revenus générés par la dissolution, une fois les créanciers payés, sont versés à un organisme choisi par les membres. C'est impossible de vendre une coop. D'ailleurs, si les fondatrices décident de quitter la coop, elles ne "vendront" pas de parts, ni ne se feront de l'argent. La coop continuera à vivre sa vie avec les autres membres, qui pourront porter le projet sans problème!

 

OK c’est bien beau tout ça, mais vous faites comment pour prendre des décisions?

Ça, ce sera le rôle du conseil d’administration, qui mettra en actions les grandes orientations choisies en assemblée générale. Le CA est composé d’au moins 3 membres (c’est aussi le minimum de personnes requis pour fonder une coop).

 

Après, c’est certain que des membres auront des responsabilités décisionnelles selon leur poste, leur capacité. Par exemple, à Minuit moins cinq, c’est Julie-Vanessa qui oriente la production, car c’est notre cerveau organisationnel et la meilleure en couture. Marielle, c’est notre directrice artistique : c’est souvent elle qui choisit les motifs et les couleurs, qui enligne la création de nouveaux produits selon les tendances du moment. Pascale, elle, c’est notre rédactrice. C’est elle qui a la tâche de superviser toutes communications faites avec l’extérieur.

 

Après, nous autres à Minuit moins cinq, on fait beaucoup les choses ensembles : quand j’écris un texte, les collègues passent par-dessus, ajoutent leurs commentaires; quand Julie-Vanessa crée la carte d’affaires, nous commentons et suggérons des modifications; quand Marielle sélectionne les motifs pour telle ou telle boutique, nous ajoutons notre grain de sel, etc.

 

Les 7 principes de toutes les coopératives 

  • Adhésion volontaire;
  • Pouvoir démocratique exercé par les membres;
  • Participation économique des membres;
  • Autonomie et indépendance;
  • Éducation, formation et information;
  • Coopération entre les coopératives;
  • Engagement envers la communauté.

 

Fait que c’est ça Minuit moins cinq : une belle histoire entrepreneuriale d’entraide, d’amitié et de solidarité!

 


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Liquid error: Could not find asset snippets/daily-deals.liquid